Bilan janvier 2015 et perspectives

Bonjour tout le monde ! 🙂

Bientôt la fin du mois de janvier, l’occasion de faire un petit point sur la vie du blog. Je sais que les publications de mes posts se sont espacées dernièrement mais tout devrait revenir bientôt à la normale, en tout cas restons positif ça ne pourra pas être pire en février ! 😀
Le prochain post est presque fini je l’enverrais ce soir très tard ou demain matin. Ça sera le deuxième post de la semaine (en plus de celui-là) ce qui sera presque le rythme normal !
Pas sûre par contre que le prochain arrive mardi, il est encore assez brouillon et il faut voir si je l’avance bien ce week-end. Je vous tiendrais au courant via Twitter.

Sur un autre sujet je viens confesser quelque chose dont je ne suis pas fière … Il y a un mois j’avais mis des mails de côté dans un dossier pour y répondre quand j’aurais le temps et j’ai …. oublié. Vraiment désolé, généralement j’essaye de répondre dans la semaine mais là c’est un accident, je les ferais au plus tôt. Si vous êtes dans le lot pas la peine de me renvoyer vos messages ils sont au chaud dans un dossier.

J’ai également reçu pas mal de questions récemment, je ferais peut-être un post spécial pour y répondre. Si vous avez des trucs à demander n’hésitez pas il vous reste un peu de temps 🙂

Je vais néanmoins parler d’un sujet dès aujourd’hui, j’ai reçu des questions et des suggestions concernant les moyens de renforcer mon implication dans la rédaction du blog. Notamment des personnes me demandant si je voulais monétiser le blog pour le traiter comme une source de revenus comme une autre. Sous-entendu être rémunérée pour passer un minimum d’heures à écrire. Une sorte de début de professionnalisation. Plutôt que de le traiter comme un loisir qui passerait en second il s‘agirait dans l’idée d’avoir « un quota à faire ». Sans en faire une corvée ce serait l’aborder différemment.
Sincèrement je vois l’idée sous-jacente, avec 2 posts par mois l’histoire n’avance pas assez vite à votre gout, je vous comprend. Je vois aussi où vous voulez en venir en me mettant une carotte sous le nez mais j’ai peur de m’engager dans une voie compliquée.
Je sais que beaucoup de monde veut devenir artiste professionnel, pas moi, c’est des galères à n’en plus finir. Surtout que j’ai déjà un job qui paye le loyer.
Je dis souvent que j’ai des origines asiatiques très présentes dans mon comportement cependant sur ce point je suis très franchouillarde, « si tu aimes ça ce n’est pas un vrai travail ». Lorsque je parle à des amies américaines elles n’en reviennent pas que je n’ai pas le réflexe de gagner de l’argent avec ce que je sais faire. C’est toute une mentalité.

Au final l’idée peut paraitre séduisante, sans vraiment m’emballer. Pour traiter les suggestions dans l’ordre :
— Est-ce que je vais sortir les anciens textes en eBook ? Je n’ai pas vraiment de réponse à apporter, ce n’est pas à l’ordre du jour en tout cas. La seule exception étant le texte sur Simplet que j’aime beaucoup et que je réécris périodiquement pour l’améliorer. Pour moi publier contre rémunération directe signifie disposer d’une version finale du texte. Hors à chaque fois que je le relis je le modifie. Si j’arrive à une version satisfaisante à mes yeux je le ferais. Par contre ne vous attendez à rien avant plusieurs mois.
Autre raison d’attendre : si je publie en eBook il existera aussi en papier 🙂 Autant il est facile de mettre à jour à distance un eBook autant le papier c’est plus difficile 😀
— Sur l’ajout d’un bouton « contribution » au blog. Ce n’est pas possible avec les principales plateformes américaines comme Paypal qui refusent de reverser les sommes s’il y a une relation au sexe de près ou de loin. Donc ça on oublie.
— Sur l’utilisation de plateformes type Patreon : pourquoi pas. Contrairement aux autres ils acceptent de traiter les demandes de tous les types d’art. S’ils excluent le porno ils acceptent l’érotisme. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est du financement participatif, une forme moderne de mécénat si vous préférez. Chaque donateur « s’engage » à soutenir l’artiste pendant plusieurs mois sans qu’il n’y ait vraiment de lien indestructible puisque le soutien peut-être supprimé à tout moment et même rétroactivement sur un mois. De l’autre côté l’auteur s’engage plus ou moins à tenir un calendrier.

Bref, je continue de récolter les avis n’hésitez pas à participer au débat (dans les commentaires ou par message). La question étant : il y a t’il vraiment un public capable de faire du financement participatif dans le domaine BDSM ?
Je vais être honnête sur mes angoisses : j’aime partager ma passion pour le BDSM avec tous ceux qui veulent bien m’écouter et je ne me vois pas mettre une barrière payante sur le blog. Ça me tient à coeur de rester gratuite. Lorsque j’ai débuté j’ai eu la chance de tomber sur des personnes qui m’ont initiée et heureusement, parce que sur internet c’était le désert total en terme qualitatif. Quelque part j’écris le blog que j’aurais aimé lire étant plus jeune.
Donc si je mets en place un financement participatif les mécènes n’auront pas plus que les autres. Dans cette situation il y a t’il vraiment des gens qui vont participer ? C’est peut-être mon boulot qui fait que je vois le mal partout mais pour moi la réponse est non.
D’ailleurs il y a t’il vraiment des auteurs BDSM rémunérés ?

Tant que j’y pense en parlant d’auteur « professionnel », Candice s’est lancée depuis 1 an maintenant dans un récit plutôt imposant. Personnellement je ne l’aurais pas fait. C’est un peu dans la veine d’Histoire d’O, elle veut raconter la vie d’un club BDSM fermé. Sur le papier c’est bien joli mais imaginez le boulot que c’est de gérer autant de personnages ! Il faudrait au moins 2 ans à un auteur à temps plein alors je n’imagine même pas pour elle qui a son vrai boulot à côté. Bref n’attendez rien de ce côté avant un bon moment 😀
Ceci dit pour avoir lu des brouillons c’est vraiment quelque chose de bien. C’est simplement un travail au long cours.
C’est aussi prétentieux que courageux de vouloir écrire un ouvrage de référence dans un domaine qui en manque cruellement, je lui souhaite de réussir.

Je sais qu’il y a des questions auxquelles je n’ai pas répondues elles arriveront plus tard.

Je vous rappelle que je publierais sous peu le prochain « vrai post ».

À bientôt ^_^

TwitterTumblrWordPress

3 réflexions sur « Bilan janvier 2015 et perspectives »

  1. Bonjour Emilie

    personnellement, je ne suis pas contre l ‘idée d ‘un financement participatif, je peux aller sur autant de sites, de blogs BDSM que je veux, lire bon nombre d e books , de livres érotiques, je reviens toujours sur votre blog, tout simplement parce que c est le meilleur, lire vos post, c est passé un moment de bonheur intense., et pour avoir ce bonheur là le plus souvent possible je suis d accord pour ce type de mécénat.
    Je rêve Emilie, espérer un jour un E BOOK, sur l histoire de simplet en version encore améliorée; c est trop génial , je vais attendre ce jour avec impatience, même si je sais que c’est dans plusieurs mois.
    Merci Emilie, et bonne journée

    1. Bonjour,
      C’est toujours autant un plaisir de lire des compliments sur ce que je fais 😀
      Et je suis aussi contente que l’idée de faire un mécénat ne paraisse pas aberrante.
      L’histoire de Simplet est extrêmement classique sur le fond mais elle est aussi centrée sur la création d’un lien de confiance entre lui et moi, c’est moins impressionnant mais plus fort émotionnellement. C’est pour ça qu’elle me plait tant. Au départ j’avais peur qu’elle vous paraisse banale et que vous passiez à côté du plus important. Je suis rassurée ^^

  2. Vous avez raison Emilie, c ‘est justement , ce lien trés fort émotionnellement, qu fait la beauté de votre histoire et la rend unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *